«Acte d’indépendance des Provinces-Unies de l’Amérique du Sud»Imprimé à Buenos Aires en 1816Source : Archivo General de la Nación – Argentine

     La vice-royauté du Rio de La Plata est crée en 1776 par la couronne espagnole. La dynastie des Bourbons qui siège alors en Espagne est en déclin. En 1810, dans l’Amérique du Sud espagnole, la Révolution de mai remplace la vice-royauté coloniale par une junte militaire connue sous le nom de «Provincial Unidas en Sudamérica».

     Ces «Provinces-Unies» regroupent alors l’Argentine, l’Uruguay et une partie de la Bolivie.  En 1816, une assemblée constituante et législative des députés de ces provinces se réunit en congrès à San Miguel de Tucumán.

     De suite, la bourgeoisie créole de Buenos Aires impose ses vues au congrès de Tucumán. Le 9 juillet 1816, les Provinces-Unies de La Plata proclament leur indépendance de l’Espagne.

#######

A Plan of the Town and Fort of Carillon at Ticonderoga Reproduction anonyme d’un plan de Thomas Jefferys datant d’environ 1758 (s.d.) Source : BANQ

      Le fort Carillon est situé au sud du lac Champlain. Il domine l’accès à la rivière Hudson. Durant la guerre de la Conquête, le marquis Louis-Joseph de Montcalm y commande une force militaire de 3 500 soldats. En juillet 1758, cette armée attend de pied ferme les 15 400 combattants de l’armée britannique. Les troupes françaises sont retranchées sur les hauteurs de Carillon à la veille de la bataille.

    Plusieurs historiens ont critiqué la stratégie du général James Abercrombie lors de l’affrontement. Plutôt que de contourner les lignes françaises et d’installer son artillerie, les Anglais firent une attaque brusquée de front.  Les résultats sont désastreux : le 8 juillet 1758, à la fin de la journée de la bataille, les troupes françaises contrôlent le terrain en ayant infligé de lourdes pertes à leurs assaillants.

    La bannière portée par les Français est la source d’un des plus grands mythes de l’histoire du Québec. Ses fleurs de lis sont probablement à l’origine du drapeau du Québec. Le drapeau de Carillon est maintenant exposé au Musée de l’Amérique française à Québec.

#######

Surf-Riders, Honolulu Reproduction d’une xylographie couleur de Charles W. Bartlett (1919) Source : Honolulu Academy of Arts

 

     Hawaï est habité depuis des siècles par des Polynésiens. En 1778,  James Cook est le premier Européen à laisser une trace du contact avec ces peuples. Il baptise l’archipel du nom d’îles Sandwich. Hawaï suscite alors l’intérêt de plusieurs pays qui cherchent à y établir leur domination.

     Ce royaume passe finalement dans le giron américain avec le progrès de la culture de l’ananas et le développement de la compagnie Dole. À la fin du XIXᵉ siècle, le territoire est un protectorat américain. La dernière reine d’Hawaï est déposée en 1893 et la République d’Hawaï est alors créée.

     Le 7 juillet 1898, cette république de bananes est annexée aux États-Unis lorsque le Congrès américain adopte la Newlands Resolution.

#######