Galilée devant le Saint-Office au VaticanPhoto anonyme d’une peinture datant de 1847 de Joseph-Nicolas Robert-Fleury (s.d.)Source : Wikimedia Commons

      L’astronome italien Galileo Galilei dit Galilée en français publie en 1632 un Dialogue sur les deux grands systèmes du monde. Trois personnages soutiennent le récit du savant. Salviati y présente la théorie héliocentrique du polonais Nicolas Copernic et il argumente avec Simplicio, défenseur du système géocentrique du grec Claude Ptolémée, afin de convaincre Sagredo que la Terre tourne autour du Soleil.

     Ces arguments contraires à la physique aristotélicienne contredisent la position de l’Église catholique sur l’existence de l’univers. L’Inquisition intente alors un procès pour hérésie à Galilée. Le 22 juin 1633, il est condamné et doit abjurer ses convictions que la Terre tourne sur elle-même et qu’elle tourne autour du Soleil, le véritable centre du monde observable. Selon la légende, Galilée aurait murmurer à la fin de son procès : «Et pourtant, elle tourne..».

      Malgré cette condamnation, Galilée a jeté les bases de la mécanique et de l’astronomie moderne. Le 31 octobre 1992, Galilée est réhabilité par le Vatican qui reconnaît alors les erreurs des théologiens du XVIIᵉ siècle.

#######

«Monument Jean-Moulin à Les Clayes sous Bois»Photo : Djampa (2010)Source : Wikimedia Commons

     Après l’invasion de la France par les nazis, le préfet Jean Moulin est révoqué par le régime de Vichy. Il décide alors de faire le point sur la Résistance française et d’engager des pourparlers avec la France libre.

     Jean Moulin réussit à rejoindre Charles de Gaulle à Londres en 1941. Il retourne ensuite en France pour organiser la Résistance. De retour à Londres en 1943, de Gaulle le mandate pour unifier les différents mouvements de la Résistance. Le 27 mai 1943, il devient le premier président du Conseil national de la Résistance. Probablement trahi, il est capturé le 21 juin 1943 par des membres de la Gestapo commandés par Klaus Barbie. Torturé, il meurt en gare de Metz en route vers Berlin.

     Ses restes cinéraires présumés sont transférés au Panthéon en 1964.  À cette occasion, André Malraux, alors ministre de la Culture, prononce un discours mémorable dans lequel Jean Moulin est associé à tous les membres de la Résistance connus et inconnus qui ont permis la libération de la France.

#######

Logo de la fondation Wikimedia

     Après le lancement en janvier 2001 de Wikipédia, l’encyclopédie libre, Jimmy Wales cherche à consolider son oeuvre en assurant une pérennité financière à son modèle collaboratif d’affaires électroniques. Selon son fondateur, Wikipédia est une nouvelle façon d’éduquer l’humanité : «Imagine a world in which every single person on the planet is given free access to the sum of all human knowledge. That’s what we’re doing».

     Le 20 juin 2003, Jimmy Wales annonce la création d’une fondation qui chapeautera les projets Nupedia et Wikipedia. Sa compagnie, Bomis Inc, cède alors tout ses droits d’auteur à la fondation. La Fondation Wikimedia est un organisme sans but lucratif, incorporé selon les lois de l’État de la Floride.

     Rapidement, les projets «Wiki» prennent de l’ampleur et démontrent l’efficacité du modèle collaboratif. La fondation supporte actuellement une dizaine de projets et Wikipedia figure avantageusement dans la liste des sites Web le plus consultés sur l’Internet.

#######