«Ernesto «Che» Guevara lors des funérailles des victimes de l’explosion de la Coubre»

Photo : Alberto Korda (1960)

Source : Museo Che Guevara

     Au matin du 8 octobre 1967, Che Guevara et moins d’une vingtaine d’autres révolutionnaires sont encerclés par 1 800 soldats de l’armée bolivienne à quelques kilomètres de La Higuera, un petit village de la cordillère des Andes. Après trois heures de combat, Guevara et ses hommes doivent se rendre. Selon certains soldats boliviens présents, il aurait déclaré en cessant le feu : «Ne tirez pas. Je suis Che Guevara et j’ai plus de valeur pour vous vivant que mort».

     Héros de la Révolution cubaine puis ministre de l’Industrie de ce pays, Guevara écrit au cours des années 1960 un grand nombre de textes sur les principes de la révolution et de la guérilla. En 1965, il disparaît de Cuba avec l’intention de porter la révolution dans le monde. Il apparaît brièvement au Congo avant de tenter de libérer la Bolivie de la dictature. Après une chasse à l’homme de quelques mois, il est finalement capturé pour être exécuté sans procès dès le lendemain. Sa mort suscite la controverse, notamment en raison du rôle possible de la CIA dans cette exécution.

     Dès sa mort, le «Che» devient un mythe. Icône révolutionnaire pour certains, marxiste sanguinaire pour d’autres, Che Guevara ne laisse pas indifférent ceux qui s’arrêtent à étudier la vie de ce personnage hors du commun. Sa vision d’une société juste et égalitaire basée sur «l’homme nouveau» a touché l’imaginaire de plusieurs pour en faire un des personnages les plus atypiques du XXᵉ siècle.

#######

«Figure #10 du brevet d’invention du code-barres»

N.J. Woodland & B. Silver (1952)

Source : United States Patent Office

     En 1948, Bernard Silver est un étudiant gradué du Drexel Institute of Technology de Philadelphie. Il commence à travailler avec un autre étudiant, Norman Joseph Woodland, afin de répondre à la demande d’une chaîne d’alimentation sur la meilleure méthode à utiliser pour automatiser l’inventaire des magasins. Curieusement, les deux étudiants reprenaient alors à leur compte une demande que le doyen de leur faculté avait rejetée…

      Après avoir testé sans succès une méthode utilisant l’encre ultraviolette, Woodland et Silver font une demande de brevet en octobre 1949. Leur système est basé sur la représentation de données numériques et alphanumériques sous forme de barres et d’espaces.  Leur invention est brevetée le 7 octobre 1952.

     L’utilisation du code-barres tarde à se répandre. Elle devient fréquente après l’invention en 1970 d’un code universel des produits par George Laurer. En parallèle, Woodland passe sa carrière chez IBM à travailler sur le développement des lecteurs au laser. Le premier emballage utilisant les code-barres apparaît en 1974 sur les paquets de gomme à mâcher Wrigley. En 2011, les deux inventeurs sont introduits au Temple de la Renommée des inventeurs américains pour cette invention qui a révolutionné le commerce de détail.

#######

 

«Carte décrivant les gains territoriaux de l’Angleterre et de l’Espagne après la guerre de la Conquête avec les acquisitions britanniques jusqu’en 1783»

Dessin : Jon Platek (2008)

Source : Wikimedia Commons

     Le 7 octobre 1763, la couronne britannique adopte la Proclamation royale. Cette loi définit le cadre administratif et juridique des nouvelles colonies cédées à la Grande-Bretagne en vertu du traité de Paris signé au mois de février précédent. La Proclamation s’applique aux territoires de ce qui est convenu à l’époque d’appeler le Québec, la Floride orientale, la Floride occidentale et la Grenade. La Proclamation, complétée par la commission du gouverneur et les instructions royales, est la première constitution du Régime britannique qui s’applique sur le territoire du Québec. Rédigé uniquement en anglais, la Proclamation précise, entre autres, la géographie de la «Province of Quebec» dont le territoire est limité aux terres colonisées de la vallée laurentienne et à la rive nord de la baie des Chaleurs.

     La Proclamation abolit toute les références à la Nouvelle-France et au Canada qui porte désormais le nom de «Province of Quebec». Le mot «province», du latin vincere, désigne un territoire conquis par opposition à une colonie qui est une région peuplée de colons issus de la mère patrie. L’expression «Province of Quebec» n’apparaît pas textuellement dans la Proclamation royale : le mot «Province» s’applique pour le «Government of Quebec». Le texte distingue d’ailleurs cette province des colonies de la Nouvelle-Angleterre.

     La Proclamation introduit aussi l’obligation de prêter le serment du test pour tout fonctionnaire de la nouvelle province. Cette série de quatre serments comporte des déclarations contre le pape et contre la transsubstantiation. Essentiellement, le serment du test vise à exclure les catholiques du service civil et militaire. Il origine dans le Test Act adopté en 1673 par le Parlement de Westminster et qui vise à exclure le papisme en Angleterre.

#######