Paul GouinPhoto anonyme d’un dessin d’Arthur LeMay de 1933 (s.d.)Source : http://collection.mccord.mcgill.ca

 

     Le 7 novembre 1935, le Parti conservateur de Maurice Duplessis et l’Action libérale nationale de Paul Gouin concluent une entente. Les deux partis forment l’Union Nationale dont le programme sera celui de l’Action libérale nationale avec Maurice Duplessis comme chef. Secrètement, les deux partis conviennent de présenter 30 candidats conservateurs et 60 de l’Action libérale nationale aux prochaines élections.

      Cette stratégie porte fruit aux élections de 1936. L’Union Nationale écrase le Parti libéral du Québec en remportant 76 sièges contre 14. Le pourcentage du vote est plus serré : l’UN obtient 56,9% des voix contre 40% pour les libéraux.

     Toutefois, Paul Gouin ne participe pas à cette victoire. Le 18 juin 1936, Gouin annonce sa rupture avec Duplessis. Il justifie sa décision en évoquant des opinions divergentes entre les deux hommes qui auraient selon lui une «conception toute différente de la politique».

#######

 

«Alessandro Volta»Photo d’une peinturenon datée : Dr. Manuel (2006)Source : Wikimedia Commmons

     Les recherches de Luigi Galvani au XVIIIᵉ siècle démontrent l’existence de l’électricité animale. Un long débat suit entre les partisans de l’électricité animale contre ceux de l’électricité métallique. Alessandro Volta argumente à ce moment en faveur de l’électricité métallique. Sociétés voltaïques et sociétés galvaniques s’affrontent sur ce concept.

     En 1799, Volta invente la première pile électrique. L’année suivante, il écrit à la Royal Society de Londres pour leur faire part de sa découverte. Il fait ensuite connaître son invention à d’autres scientifiques européens. Le Premier Consul de France, Napoléon Bonaparte, l’invite alors à venir présenter sa pile à Paris. Le 7 novembre 1801, Volta débute un discours sur la théorie du galvanisme devant l’Institut national des sciences et des arts.

     La présentation dure trois jours. Volta démontre l’efficacité de sa pile électrique. Bonaparte est impressionné par le scientifique à qui il fait remettre la médaille d’or tout en le faisant nommer comte. Il instaure également un concours pour récompenser les meilleurs recherches sur l’électricité. La célèbre pile électrique amorce ainsi son existence !

#######

«La milice canadienne en tenue d’hiver»Aquarelle anonyme (s.d.)Source : BAC

     Les Fils de la Liberté sont les membres d’une association politique paramilitaire fondée en août 1837. Le nom de l’association est trouvé par Louis-Joseph-Amédée Papineau, le fils de Louis-Joseph Papineau, chef du Parti patriote.  Dès leur début, les membres de l’association convoquent une assemblée publique le premier lundi de chaque mois. La rencontre du 6 novembre 1837 tourne à un affrontement annonciateur des troubles à venir dans le Bas-Canada.

     Les membres des Fils de la Liberté se rendent alors deux par deux au Marché neuf de Montréal, sur le site de l’actuelle Place Jacques-Cartier. Ils sont confrontés aux membres du Doric Club qui veulent empêcher le rassemblement.  L‘émeute éclate et des maisons sont saccagées dont celle de Papineau. Les bureaux du journal patriote anglophone The Vindicator sont également attaqués.

     Cette violence montre que les partisans des Patriotes, parti de la majorité, peuvent agir de manière collective pour revendiquer en pleine ville de Montréal, alors le bastion de la Montreal Constitutionnal Association et du Doric Club, deux groupes opposés aux Patriotes. Dans la semaine qui suit, des mandats d’arrestation sont émis contre plusieurs Fils de la Liberté par le gouvernement colonial.  La chasse aux sorcières ciblant les Patriotes débute…

#######