John George Lambton 1st Earl of Durham Photo anonyme d’une huile sur toile copiée d’après Thomas Philipps vers 1820 (s.d.) Source : Wikimedia Commons

     John George Lambton est un aristocrate britannique élevé au rang de comte de Durham en 1833. Après une carrière politique en Angleterre et en Europe, il refuse d’abord en 1837 de partir pour le Bas et le Haut-Canada. Le premier ministre anglais William Lamb, Lord Melbourne, revient à la charge en 1838. Lord Durham accepte alors le poste de gouverneur en chef. Il dispose de pouvoirs dictatoriaux pour enquêter sur la nature des troubles politiques et sociaux qui se déroulent dans ces deux colonies.

     La constitution du Bas-Canada est suspendue par le Parlement britannique en février 1838. Durham, lui, reçoit sa commission le 30 mars. Il a déjà amorcé son travail en étudiant les nombreux documents déposés au ministère des Colonies sur la question. Il a aussi rencontré plusieurs personnes pour entendre leur point de vue sur le conflit se déroulant au Bas-Canada. Il arrive à Québec le 27 mai. Durant 5 mois, il dirige la colonie en despote et mène son enquête.

   Le rapport Durham est rendu public en février 1839. Le diagnostic est radical. Le conflit n’est pas celui du peuple contre le gouvernement. Durham conclut que deux nations se font la guerre dans la même colonie : «/…/ et je m’aperçus qu’il serait vain d’essayer d’améliorer les lois et les institutions, avant d’avoir d’abord réussi à mettre un terme à la haine mortelle qui divise maintenant les habitants du Bas-Canada en groupes hostiles de Français et d’Anglais». Sa solution : l’union du Bas et du Haut-Canada.

#######

David Kirke 1597-1654Reproduction d’un dessin de Wendy Churchill (1999)Source : Queen Elizabeth II LibraryMemorial UniversitySt. John’s, NL

 

     David Kirke est chargé en 1627 par la couronne britannique d’évincer les Français du Canada. La guerre fait rage en Europe. Son expédition est commanditée par une compagnie de marchands de Londres dont son père, Gervase, fait partie. Cette aventure est une véritable affaire de famille puisque David est accompagné de ses quatre frères à bord de la flottille de trois navires qui fait voile à travers l’Atlantique.

    À l’été de 1628, Kirke et ses hommes sont à Québec. Ils font quelques prisonniers mais retournent en Angleterre devant la résistance de la petite colonie française dirigée par Samuel de Champlain. De retour l’année suivante, les Kirke obtiennent la reddition de Québec. Durant près de trois ans, les Anglais règnent sur la capitale de la Nouvelle-France. Les sources manquent pour décrire la vie à Québec durant cette période.

     De retour en France, Champlain apprend que la prise de Québec est survenue après que la paix eut été déclarée entre la France et la Grande-Bretagne. Le 29 mars 1632, le traité de Saint-Germain-en-Laye met officiellement fin au conflit. Québec et l’Acadie sont alors rétrocédés à la France. La domination de la «Company of Adventurers of Canada» sur Québec est terminée.

#######

«Charles Huault de Montmagny»Artiste inconnuSource : Archives de Montréal

     En 1645, la Compagnie des Cent-Associés conclut un accord avec la Communauté des Habitants de la Nouvelle-France. Cette entente vise le lucratif commerce des fourrures. Les Cent-Associés gardent la propriété de la colonie. Ils continuent également de nommer le gouverneur, de nommer les juges et de distribuer les terres. La Communauté, elle, obtient le monopole de la traite des pelleteries qu’elle peut réglementer à sa guise tout comme le commerce des marchandises européennes. En contre-partie, elle doit assumer les dépenses de la colonie et fournir une redevance de mille castors aux Cent-Associés.

     Le 27 mars 1647, le roi Louis XIV décide de restructurer l’administration de la Nouvelle-France. Il fait face à une nouvelle réalité. Ses conseillers l’incitent à adopter un «règlement pour établir un bon ordre et police en Canada». Le roi crée le Conseil de Québec. Ce conseil est composé du gouverneur du pays, Charles Huault de Montmagny, du supérieur des Jésuites à Québec, Jérôme Lalemant, et du gouverneur particulier de Montréal, Paul de Chomedey de Maisonneuve.

     Pourquoi ce conseil ? Sous la direction de Pierre Legardeur de Repentigny, la Communauté des Habitants pris rapidement l’aspect d’une affaire de famille. Les protestations du peuple sont transmises au roi par Maisonneuve et par Robert Giffard en 1646. La constitution du Conseil de Québec crée un organisme de gestion et de surveillance. Le Conseil a juridiction sur toute les questions relatives à l’intérêt du pays en général et à la traite des fourrures en particulier.

#######