«Logo des Wanderers de Montréal»Artiste inconnu (1917)Source : http://www.sportslogos.net

     Le 19 décembre 1917, les deux premiers matchs de la Ligue nationale de hockey sont disputés. Dans le premier, les Toronto Arenas s’inclinent devant les Montreal Wanderers au compte de 10-9.  La seconde partie voit les Canadiens de Montréal gagner 7-4 contre les Ottawa Senators.

     Dave Ritchie des Wanderers marque le premier but de l’histoire de la Ligue. Les joueurs de la LNH sont des professionnels. Ces athlètes d’élites rivalisent entre eux cette saison-là pour un championnat qui est finalement gagné par l’équipe de Toronto.

     La ligue avait été formée un mois plus tôt. Elle regroupe les anciens membres de la NHA, la National Hockey Association, dissoute en raison des controverses liées à la guerre. Les Quebec Bulldogs font partie de la LNH à l’origine mais leurs joueurs sont finalement vendus au plus offrant au début de la saison !

#######

«Plénière du 14e congrès du Parti communiste de l’Union soviétique»Photo anonyme (1925)Source : http://www.lepartidegauche.fr

     Le 18 décembre 1925, Joseph Staline et Nikolaï Boukharine font triompher la thèse du socialisme dans un seul pays lors du congrès du Parti communiste de l’Union soviétique. La thèse de la révolution mondiale soutenue par Léon Trotski et Amadeo Bordiga est écartée. L’internationalisme, un des fondements du marxisme, est par le fait même rejeté également.

     Le terme de socialisme dans un seul pays apparaît en 1924 sous la forme d’un slogan que lance Staline après la mort de Lénine. La théorie est ensuite développée par Boukharine. Les partisans de cette approche se présentent comme ceux du réalisme en supportant la nécessité d’admettre l’échec de la révolution mondiale en général et de la révolution allemande en particulier.

    Cette théorie sert alors de socle à la stalinisation du pays. Elle permet à la bureaucratie soviétique de prendre les rennes de l’URSS. Trostsky critique cette théorie en la présentant comme une trahison de la révolution de 1917.

#######

L’honorable Jean-Antoine PanetPrésident de la Chambre d’assemblée de la province du Bas-Canada1792-1794; 1797-1815Photo anonyme d’une huile sur toile copiée par Théophile Hamel (s.d.)Source : Parlement du Canada

 

     Les premiers débats parlementaires au Québec ont lieu lors de la première session de la première législature du Bas-Canada. Le 17 décembre 1792, les travaux des députés débutent. Ils doivent d’abord élire un président d’assemblée, un poste qui porte le nom d’«Orateur» à l’époque. Même si la majorité des députés sont francophones, la minorité des députés anglophones tentent de faire élire un candidat d’origine britannique. Le 18 décembre 1792, la majorité impose son choix et l’avocat Jean-Antoine Panet est élu.

     Panet est natif de Québec. Après ses études au Séminaire de Québec, il exerce la fonction de notaire puis celle d’avocat. Il est aussi milicien et participe activement à la défense de Québec lors de l’invasion américaine de 1775-1776. Il devient le premier député de la Haute-Ville de Québec et exerce la fonction d’«Orateur» jusqu’au 28 décembre 1794, date où il démissionne pour accéder au poste de juge de la Cour des plaids communs.

     Louis Dunière, député de Hertford, propose la candidature de Panet à la présidence de l’assemblée. Sa motion est appuyée par Pierre-Amable De Bonne, bien que ce dernier soit plus proche idéologiquement de l’élite britannique que de la pensée politique de Panet lui-même. L’élection de Panet est conclue après un vote de 28 voix contre 18.

#######