Le reéacteur #4 et son sarcophage Photo : Redrat72 (2007)

«Le réacteur #4 et son sarcophage»
Photo : Redrat72 (2007)
Source : Wikimedia Commons

     Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose. Cette catastrophe survient au cours d’un test de sécurité. La procédure de test débute à 1h23 AM. Soudainement, une montée incontrôlable de la puissance se produit. Ce problème provoque deux explosions, suivies d’incendies.

     La catastrophe est imputable à des erreurs humaines. Elle entraîne la libération d’un nuage radioactif dans l’atmosphère de cette région de l’Ukraine soviétique. L’ampleur du désastre montre le danger d’un contrôle inadéquat dans l’utilisation des centrales nucléaires. Une prise de conscience mondiale de la problématique du nucléaire s’ensuit.

     L’événement est terrifiant. Le gestion de la crise l’est tout autant. Plusieurs centaines de milliers de personnes sont à pied d’oeuvre pour tenter de lutter contre la radiation. On les surnomme les «liquidateurs». Après plusieurs analyses, un sarcophage est construit pour contenir les émanations radioactives. Les pressions de la communauté internationale provoquent l’arrêt de la production à Tchernobyl en 2000. Un nouveau sarcophage est en construction et doit être terminé en 2017.

#######

L'incendie du Parlement à Montréal Huile sur bois attribuée à Joseph Légaré (ca1849) Source : Wikimedia Commons

L’incendie du Parlement à Montréal
Photo anonyme d’une huile sur bois attribuée à Joseph Légaré datant de ca1849 (s.d.)
Source : Wikimedia Commons

     Le 25 avril 1849, le parlement du Canada brûle. L’édifice a été aménagé au marché Sainte-Anne à Montréal. La tragédie touche le bâtiment mais aussi les 25 000 livres de la bibliothèque ainsi que les documents d’archives. Le feu est d’origine criminelle.

     Ces événements tragiques se déroulent dans le contexte de la nouvelle politique coloniale anglaise. Le libre-échange préconisé par le gouvernement whig à Londres entraîne des pertes financières importantes pour la communauté d’affaires anglophones de Montréal. Cette conjoncture exacerbe les tensions ethniques, notamment à l’occasion du débat parlementaire sur les indemnités consécutives aux événements de 1837-1838. Le 25 avril, la marmite explose et une émeute éclate au parlement.

    Le gouverneur James Bruce, comte d’Elgin, quitte alors l’édifice sous une pluie de projectiles après avoir sanctionné le «bill des indemnités». Une foule de citoyens d’origine anglo-saxonne prend le contrôle de la Chambre, chasse les députés et provoque l’incendie. Quelques jours plus tard, la capitale est déménagée à Toronto. Politiquement, l’incendie a aussi ses conséquences : même si les «torys» sont peu réprimandés au civil pour leur geste, ils perdent l’appui de la couronne et sont discrédités dans l’opinion publique pour plusieurs années.

#######

John Adams Portrait de Asher Brown Durand (XIXe siècle) Source : US Navy

John Adams
Photo anonyme d’un portrait d’Asher Brown Durand datant du XIXe siècle (s.d.)
Source : US Navy

     La Bibliothèque du Congrès américain est créée en 1800 lorsque le président John Adams signe une loi entraînant le transfert du siège du gouvernement des États-Unis de Philadelphie vers la nouvelle capitale, Washington. Cette législation prévoit qu’une bibliothèque de référence pour le Congrès doit être établie afin de fournir aux élus les livres nécessaires à leur travail ainsi qu’un endroit pour les consulter.

     Le 24 avril 1800, Adams approuve les documents octroyant un budget de 5 000$ pour l’achat de livres. Le premier livre est commandé à Londres et arrive l’année suivante. La Bibliothèque loge dans le Capitole à ses débuts et la première collection contient 740 livres et 3 cartes. Dès 1802, le président Thomas Jefferson élargit le mandat de l’institution qui se développe ensuite au fil des ans.

   La «Library of  Congress», bibliothèque nationale des États-Unis, est bénéficiaire du dépôt légal. Elle est actuellement la plus importante bibliothèque mondiale avec 32 millions de documents imprimés, 3 millions d’enregistrements sonores, 12 millions de photographies et 5,3 millions de cartes. La bibliothèque possède également un des plus importants fonds de manuscrits au monde.

#######