«Les Vandales pillant Rome»Photo de Maksim d’une gravure sur métal d’Heinrich Leutemann datant du XIXᵉ siècle (s.d.)Source : Wikimedia Commons

     Le 31 décembre 406, le Rhin est gelé. De nombreuses bandes de «barbares» en profitent pour traverser le fleuve à pied. C’est le début de la plus importante vague d’immigration de l’histoire de l’Empire romain d’Occident. Lorsque ces peuples germains pénètrent armés dans les territoires de l’Empire, ils ne rencontrent guère de résistance.

     Des flots ininterrompus de peuplade immigrent alors : Alains, Suèves, Vandales. Le refus croissant des Romains de remplir leurs obligations militaires laisse le champ libre à ces envahisseurs. Durant le Vᵉ siècle, les frontières de l’Empire romain sont constamment remises en question.

     Les «barbares» poursuivent leur route vers le sud-ouest. La Gaule est ravagée. L’Empire romain est vieillissant et se disloque de toutes parts. Rapidement, les Romains perdent aussi le contrôle de l’Espagne et du nord de l’Afrique. Dans ce sillage, d’autres groupes envahissent l’Europe occidentale: les Alamans, les Burgondes et les Francs. Un demi-siècle après le passage du Rhin en 406, l’Europe est devenu une mosaïque de royaumes «barbares».

#######

«Drapeau de l’URSS de 1922 à 1955»Illustration : rotemliss (s.d.)Source : Wikimedia Commons

     Le 30 décembre 1922, cinq ans après la révolution bolchévique d’octobre 1917, la Russie change de nom. Elle devient l’URSS ou Union des républiques socialistes soviétiques. Cette fédération regroupe la Russie proprement dite, l’Ukraine, la Biélorussie et la Transcaucasie. Avec les années, quinze républiques sont intégrées dans le modèle soviétique.

      Théoriquement, ce pays est né de l’éclatement de l’empire multinational tsariste en application du droit à l’autodétermination selon les principes du léninisme. C’est du moins ce qui ressort du 1ᵉᴿ Congrès des Soviets de décembre 1922, congrès qui adopte la création de l’URSS. Toutefois, la fédération est en fait une recomposition forcée de républiques dites indépendantes au sein d’un appareil d’état centralisateur.

     Vladimir Illitch Oulianov dit Lénine est affaibli par la maladie à cette époque. Joseph Staline en profite pour asseoir son pouvoir sur l’URSS. Selon les stalinistes, l’avenir de l’URSS passe par l’évolution du Parti communiste qui devient une véritable dictature totalitaire. L’URSS ne survivra pas à la disparition de ce parti en 1991.

#######

«Le meurtre de Thomas Becket»Photo anonyme d’une enluminure médiévale anonyme datant de ca1200 (s.d.)Source : Wikimedia Commons

     Thomas Becket est archevêque de Cantorbury lorsqu’il est assassiné au pied de l’autel de sa cathédrale le 29 décembre 1170. Originaire de la Normandie, Becket provient d’une famille aisée. Il accède très jeune au poste d’archidiacre de Cantorbury. Ses talents d’administrateur incitent le roi Henri II à le nommer chancelier d’Angleterre puis archevêque de Cantorbury.

     Dans cette nouvelle tâche, il devient un ennemi politique du roi en s’opposant à la levée de taxes sur les terres de l’Église. Il s’oppose aussi à la soumission des ecclésiastiques à la juridiction royale. Les Constitutions de Clarendon placent ainsi l’Église anglaise sous l’autorité du trône. Becket se réfugie alors en France mais consent, après un exil de six ans, à revenir à Cantorbury.

     Quatre chevaliers anglais prétextent accomplir la volonté du roi lorsqu’ils frappent Becket de leurs épées. La réaction publique est immédiate. Le roi doit abroger les Constitutions de Clarendon et faire amende honorable sur la tombe de Thomas Becket.  En 1173, Becket est canonisé et sa sépulture devient un lieu de pèlerinage aussi important que Compostelle.

#######