Première page du London Free Press(11 septembre 1939)

     La déclaration de guerre de la Grande-Bretagne en 1939 n’entraîne pas automatiquement l’entrée en guerre du Canada. Le Statut de Westminster de 1931 avait octroyé cette indépendance à l’ancienne colonie britannique. L’appui des Canadiens à la Grande-Bretagne et à la France ne fait cependant pas de doute. L’armée canadienne compte uniquement 4 500 hommes et 51 000 réservistes mal entraînés. Rapidement, plusieurs s’enrôlent volontairement pour aller porter secours outre-mer.

     Le 10 septembre 1939, après un bref débat à la Chambre des communes, l’état de guerre entre le Canada et l’Allemagne est adopté à l’unanimité moins une voix.

     La participation canadienne à la Seconde Guerre mondiale dure six ans. Les forces canadiennes se signalent dans la libération de la France, de l’Italie et des Pays-Bas.

#######

Ensemble d’immeubles patrimoniaux du Fort-Jacques-Cartier-et-du-Manoir-Allsopp. Restitution 3D du Fort Jacques-Cartier. Vue générale du Fort vers le nord depuis la pointe sudPhoto : Catherine Caron (2011)Source : http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca

      Après la bataille des plaines d’Abraham, les troupes françaises retraitent à l’ouest vers la rivière Jacques-Cartier. Cinq jours plus tard, Québec capitule. Les soldats français se retranchent alors à l’embouchure de la Jacques-Cartier pour y passer l’hiver. Cette fortification de terre a un tracé irrégulier en crémaillère ceinturant le cap et fermé au nord par des ouvrages défensifs. Cette construction est complétée le 26 décembre 1759 et le commandement du fort est confié au major général Jean-Daniel Dumas. Construit à la hâte et aménagé avec des ressources limitées, le fort Jacques-Cartier est un cas unique d’une fortification de campagne française construite durant la guerre de la Conquête.

     Le fort Jacques-Cartier sert de base pour préparer la contre-attaque française sur Québec au printemps 1760. Malgré la victoire des Français dirigés par François de Lévis à la bataille de Sainte-Foy, l’arrivée des renforts britanniques force la levée du siège. Lévis et ses hommes se replient vers Montréal en mai 1760. Dumas poste une partie de ses hommes à Deschambault et en fait de même. Le fort Jacques-Cartier devient un avant-poste défendu par une poignée de soldat. Ouvrage défensif, cette fortification est inutile pour empêcher la progression des Anglais sur Montréal.

     Le 8 septembre 1760, Montréal tombe. Un article de l’acte de capitulation précise que la garnison en poste au fort Jacques-Cartier devra se rendre et sera retournée en France. Deux jours plus tard, le fort Jacques-Cartier se rend pratiquement sans résistance au colonel Simon Fraser. Les prisonniers se composent de deux lieutenants, deux artilleurs, 50 réguliers et 150 miliciens. Brièvement occupé par les Anglais, le fort est abandonné après la signature du traité de Paris. Le fort est ensuite démantelé par les habitants de la région qui en reprennent le bois pour terminer la construction de leur église.

#######

«Première apparition d’Elvis au Ed Sullivan Show»Photo anonyme (1956)Source : Monsters and Critics.com

     Ed Sullivan déclare d’abord qu’Elvis Presley n’est pas «sa tasse de thé»! Il hésite à le faire participer à sa populaire émission de télévision. La façon de danser du chanteur est alors un sujet de controverse : son déhanchement étant jugé trop sensuel et explicite pour être diffusé. L’animateur change d’avis lorsque le passage d’Elvis chez son compétiteur relègue l’émission de Sullivan au second rang en terme d’auditoire. Il offre 50 000$ au gérant du rockeur pour trois prestations télévisées.

     Le 9 septembre 1956, Elvis fait son apparition sur le plateau de The Ed Sullivan Show à CBS. Dans un premier acte, Elvis chante Don’t Be Cruel et Love Me Tender. De retour pour la seconde partie de son spectacle, Elvis débute par l’interprétation de Teddy Bear. Il conclut avec Hound Dog et signe une performance iconique du Rock ‘n Roll.

     Brisant le mur de la censure, Elvis introduit un style qui va dominer la musique populaire pour les décennies à venir. Malgré les tentatives de couper les images suggestives, la réaction du public reste délirante. Ce soir-là, Elvis Presley est vu par 82,6% de l’auditoire télévisuel des États-Unis.  L’Amérique est plus charmée que choquée…. Elvis a ainsi fait le pont entre la jeune génération et celle des adultes.

#######