9 avril 1865

Le général Lee capitule

Soldats de l'Union au palais de justice d'Appotomax Photo : Timothy H. O'Sullivan (1865)

Appomattox Court House, Va. Federal soldiers at the courthouse
Photo : Timothy H. O’Sullivan (1865)
Source : Wikimedia Commons

     Le 9 avril 1865, le général sudiste Robert E. Lee et ses troupes tentent d’échapper à l’étau militaire des forces de l’Union en formant une ligne de combat au palais de justice d’Appotomax en Virginie. La tactique semble d’abord porter fruit devant la cavalerie des nordistes.  L’arrivée de renfort met cependant fin au progrès des troupes de Lee qui se retrouvent encerclées.  L’armée confédérée doit finalement capituler face aux soldats dirigés par le lieutenant-général Ulysses S. Grant

   Cette bataille est la dernière de la campagne d’Appotomax. Même si ce n’est pas le dernier combat de la guerre de Sécession, la bataille du palais de justice d’Appotomax entraîne sa conclusion. Quelques foyers de résistance à l’Union sont ensuite éteints plus au sud. Les sudistes sont désarmés et ils doivent retourner à leur résidence respective. Ordre est donné aux troupes de l’Union de ne pas célébrer la victoire. Il n’y aura jamais de traité de paix.

  Appotomax marque la fin de la guerre de Sécession. Le 3 avril précédent, Grant s’était emparé de Richmond, la capitale confédérée. Abraham Lincoln y entre ensuite en triomphe. Lorsqu’il capitule le 9 avril, Lee n’a plus que 26 000 hommes sans provisions. Le président sudiste, Jefferson Davis, est en fuite. Il est finalement capturé et emprisonné en mai 1865.

#######