6 janvier

Fête de l’Épiphanie

L'Adoration des Mages Peinture de Matthias Stom (XVIIe siècle) Source : Wikimedia commons

«L’Adoration des Mages»
Photo d’Holland d’une peinture de Matthias Stom datant du XVIIᵉ siècle (s.d.)
Source : Wikimedia Commons

 

     L’Épiphanie se fête traditionnellement le 6 janvier, douze jours après Noël. La présentation de Jésus aux rois mages venus pour l’adorer symbolise l’annonce de la Bonne Nouvelle à toutes les nations du monde. La célébration liturgique solennelle est fixée au second dimanche après la Nativité. Deux évangiles racontent la naissance du Christ, celui de Luc et celui de Matthieu. Dans le premier, l’évangéliste raconte l’histoire de l’adoration du Christ par les bergers. Dans l’évangile selon saint Mathieu, l’adoration est faite par les rois mages. Cet événement, l’Épiphanie, est aussi appelée le «Jour des Rois» depuis le XIXᵉ siècle.

      Jusqu’à l’instauration de la fête de Noël au IVᵉ siècle, l’Épiphanie est la seule fête de la manifestation du Christ dans le monde. Le terme même, Épiphanie, vient du grec et signifie «Apparition». Les trois rois mages sont d’ailleurs assez mystérieux. Les trois noms retenus, Gaspard, Melchior et Balthasar, apparaissent au XIIIᵉ siècle dans La Légende dorée du dominicain Jacques de Voragine. Cependant, le plus ancien document évoquant le nom des mages est l’Excerpta Latina Barbari, un texte mérovingien du VIIIᵉ siècle copiant un document grec plus ancien datant probablement du Vᵉ siècle, mais aujourd’hui disparu.

     La tradition veut que l’Épiphanie soit l’occasion de choisir un roi ou une reine. Cette pratique s’inspire des Saturnales romaines alors que maîtres et esclaves inversaient leur rôle le temps d’une journée. Une fève est ainsi insérée dans un gâteau ou une galette afin de déterminer l’élu du jour.

#######