5 décembre 1775

Les Américains assiègent Québec

La bataille du Sault-au-Matelot Illustration de C.W. Jefferys (1916)

«La bataille du Sault-au-Matelot»
Reproduction d’une illustration de Charles William Jefferys utilisée pour la couverture de William Wood, The Father of British Canada, a Chronicle of Carleton (1916)
Source : Wikimedia Commons

     Durant la guerre d’Indépendance, deux armées américaines lancent un assaut contre la «Province of Quebec», alors colonie britannique. Richard Montgomery dirige une de ces armées et remonte le Richelieu pour assiéger Montréal. Cette ville tombe aux mains des Américains en novembre 1775. Montgomery marche alors vers Québec où il arrive au début de décembre.

     Benedict Arnold dirige la seconde armée américaine qui part de Cambridge début septembre 1775. En passant par les rivières Kennebec et Chaudière, il atteint Lévis un mois et demi plus tard. Dans la nuit du 13 au 14 novembre, l’armée d’Arnold traverse le fleuve pour atteindre les hauteurs de Québec. Les soldats avancent jusqu’à huit cents pas des remparts, mais, faute d’artillerie, ils ne peuvent assiéger la ville et doivent se retirer vers l’ouest.  Après l’arrivée de  l’armée de Montgomery, le siège de Québec commence le 5 décembre 1775.

     Le siège dure plusieurs mois.  Le 31 décembre, un affrontement a lieu au Sault-au-Matelot. Cette bataille se solde par une victoire britannique et la mort de Montgomery. Arnold est également blessé durant le combat. Au printemps 1776, l’arrivée de renforts pour les troupes anglaises de Guy Carleton force Arnold et ses hommes à lever le siège et à se replier vers Montréal.

#######