4 juin 1989

Répression des occupants de la place Tian’Anmen

Tank_Man_Jeff_Widener

Tank Man
Photo : Jeff Widener (1989)
Source : Wikimedia Commons

     Printemps 1989 : des étudiants, des intellectuels et des ouvriers chinois dénoncent la corruption présente au sein de l’appareil d’État. Les manifestations se répandent dans les grandes villes. À Pékin, en juin, la place Tian’Amen est occupée par des milliers de personnes qui revendiquent une réforme de l’État communiste. Cette protestation a ses racines dans la libéralisation de la société chinoise après la mort de Mao en 1976. La Chine connait alors une décennie de croissance économique et une modernisation de ses structures. Plusieurs segments de la société en profitent pour exprimer publiquement leurs frustrations face à un développement inéquitable de l’économie.

     Le Parti communiste chinois redoute ce vent de changement. Au matin du 4 juin 1989, l’armée vide la place de ses occupants.  Les morts se comptent par centaines selon certaines sources ou par milliers selon d’autres. L’événement est largement médiatisé en Occident où on parle du «Massacre de la place Tian’Amen».

     Cette histoire reste censurée en Chine. Le sujet de la place Tian’Amen en 1989 est tabou pour les Chinois. Le Parti communiste chinois met également tout en oeuvre pour effacer les traces des événements. Les médias et les intellectuels ont l’interdiction d’en parler. Officiellement, la répression du 4 juin 1989 n’existe pas dans la mémoire collective chinoise…

#######