30 avril 1697

Louis Jolliet est officiellement nommé hydrographe du roi

Joliet (sic) Bronze de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté livré en 1928 pour orner une niche de la façade de l'Hôtel du Parlement Photo : Jean Gagnon (2009)

Joliet
Bronze de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté livré en 1928 pour orner une niche de la façade de l’Hôtel du Parlement
Photo : Jean Gagnon (2009)
Source : Wikimedia Commons

     Le 30 avril 1697, Louis Jolliet reçoit son brevet de maître d’hydrographie à Québec. Cette nomination officielle concrétise une charge qu’il occupe probablement depuis quelques années déjà au Collège des Jésuites de Québec. En effet, dès 1692, un document d’archives lui donne le titre de maître d’hydrographie. D’ailleurs, le nom de Jolliet revient fréquemment durant la dernière décennie du XVIIᵉ siècle lorsqu’il est question de la navigation dans le fleuve et le golfe du Saint-Laurent.

     Louis Jolliet a alors 51 ans et termine une carrière d’explorateur qui a fait sa renommée. Coureur des bois, ce natif de Québec est le premier, avec le père Jacques Marquette, à explorer officiellement le Mississippi en 1673. Seigneur de vastes territoires sur la Côte-Nord, il se rend à pied à la Baie d’Hudson en 1679 et explore la côte du Labrador en 1694.

     Durant les années 1690, Jolliet est probablement le meilleur navigateur de la colonie. Les autorités coloniales, Frontenac en tête, lui confient certaines missions de pilotage de navires sur le fleuve Saint-Laurent. Son décès mystérieux en 1700 laisse la Nouvelle-France entière en deuil d’un de ses plus illustres citoyens.

########