3 janvier 1914

Fondation d’Amos en Abitibi

« Visite de Sir Lomer Gouin, premier ministre du Québec à Amos en 1914 »

Photo anonyme (1914)

Source : Société d’histoire d’Amos

     La colonisation des terres au nord de la vallée du Saint-Laurent est un phénomène d’importance à partir de la seconde moitié du XIXᵉ siècle. Dans ce contexte, en 1898, le territoire de l’Abitibi est détaché des Territoires du Nord-Ouest pour être annexé au Québec. Puis en 1904, il est décidé d’y faire passer le chemin de fer Transcontinental. Les explorations dans la région de la rivière Harricana débutent alors avec comme objectif de permettre l’établissement de colons sur des terres loties par le gouvernement. L’Abitibi est ainsi divisé en 50 cantons qui portent les noms d’officiers et de régiments français ayant participé à la bataille des plaines d’Abraham en 1759.

     Vers 1910, les premières familles commencent à occuper le territoire. C’est en juin 1912, qu’Hector Authier et sa famille s’installent près de la rivière Harricana. Authier agit pour le gouvernement du Québec à titre d’agent des terres et des mines. Le 3 janvier 1914, Amos est érigé officiellement en municipalité de village. Ce nom est choisi en l’honneur d’Alice Amos, épouse du premier ministre du Québec, Lomer Gouin. C’est la principale agglomération de la région.

     Hector Authier est au cœur de ce développement. Surnommé le « Père de l’Abitibi », Authier s’affaire aussi comme financier, politicien et journaliste. Il est le premier maire d’Amos en 1914 tout en étant le préfet du comté d’Abitibi. Il s’implique ensuite dans l’industrie minière. De 1923 à 1936, Hector Authier représente le comté d’Abitibi au Parlement de Québec. Il est ensuite élu député de Chapleau à la Chambre des communes à Ottawa.

#######