27 février 1957

Mao lance la campagne des «Cents fleurs»

Portrait de Mao Zedong ornant la place Tiananmen depuis 1951 Photo d'une peinture de Zhang Zhensi (ça 1950) Source : Wikimedia Commons

«Portrait de Mao Zedong ornant la place Tiananmen depuis 1951»
Photo anonyme d’une peinture de
Zhang Zhensi datant de ca 1950 (s.d.)
Source : Wikimedia Commons

     En mai 1956, un vent d’ouverture souffle sur le monde communiste. Le président Mao Zedong lance une campagne afin de permettre l’expression d’idée nouvelle. Le thème est : «laisser cent fleurs s’épanouir, laisser cent écoles rivaliser».

     Ce mouvement fait suite aux changements qui surviennent alors au sein du Parti communiste soviétique.  Nikita Krouchtchev dénonce publiquement les erreurs passées du régime stalinien et propose une plus grande liberté intellectuelle. Le 27 février 1957, Mao prononce le discours sur «La juste solution des contradictions au sein du peuple» qui devient un appel à critiquer le Parti communiste chinois.

     Après des débuts prudents, la contestation explose et la critique se généralise. Le PCC réagit violemment et la répression s’organise. D’abord limitée aux intellectuels de droite, la répression s’étend rapidement à l’ensemble de la société chinoise. Plus d’un million d’intellectuels sont dégradés, exilés ou incarcérés. La démocratie et la liberté d’expression, inexistantes dans ce pays, restent depuis à développer.

######