26 juillet 1663

Premier pèlerinage à Saint-Anne-de-Beaupré

Statue miraculeuse de sainte Anne dans la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré. Photo : André Peyrard. Source : http://jyfortindiacre.blogspot.ca

Statue miraculeuse de sainte Anne dans la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré

Photo : André Peyrard (s.d.)

Source : http://jyfortindiacre.blogspot.ca/2012/07/neuvaine-sainte-anne-jour-3.html

     Les miracles débutent à Sainte-Anne-de-Beaupré en 1658. Louis Guimont est guéri instantanément d’une maladie aux reins lorsqu’il vient aider à la construction de la première chapelle. La guérison de Marie-Esther Ramage, épouse d’Élie Godin, survient ensuite.

     L’abbé Thomas Morel est le premier curé de Sainte-Anne-du-Petit-Cap, comme la paroisse est nommée à l’époque. Il a laissé un récit détaillé des «Miracles arrivez en leglise de Ste Anne du petit Cap Coste de Beaupré en Canadas». Le troisième miracle relaté est celui concernant la guérison de Nicolas Drouin de Château-Richer le 26 juillet 1662, jour de la fête de sainte Anne. L’année suivante, tout le village de Château-Richer se rend en pèlerinage à Sainte-Anne pour le 26 juillet. Les livres de comptes de la paroisse mentionnent d’ailleurs le montant d’une quête faite à l’occasion de la procession de Château-Richer.

     Cet événement est le premier pèlerinage organisé à cet endroit. Depuis le nombre de pèlerins s’est accru considérablement et l’église Sainte-Anne-de-Beaupré est devenue une basilique importante dont le charisme est la dévotion à la grand-mère du Christ.

Par François Droüin; version révisée le 16 septembre 2018.

#######