22 mars 1979

Fusion de l’AMH avec la LNH

« Après avoir fait fureur dans l’AMH avec les Oilers d’Edmonton, Wayne Gretzky a fait de même dans la LNH à ­partir de 1979 »

Photo d’archives (s.d.)

Source : www.journaldemontreal.com/2016/06/19/la-fusion-des-deux-ennemis

     Durant les années 1970, la Ligue nationale de hockey (LNH) et l’Association mondiale de hockey (AMH) se disputent le lucratif marché du hockey professionnel en Amérique du Nord. Les deux circuits tentent de fusionner une première fois en 1977, sans succès. Le projet de fusion revient à l’ordre du jour en 1979. Toutefois, le refus des Canadiens de Montréal, des Canucks de Vancouver, des Maple Leafs de Toronto, des Bruins de Boston et des Kings de Los Angeles d’appuyer la fusion entraîne son rejet puisqu’une majorité des deux tiers des propriétaires d’équipe est requise pour modifier la composition de la LNH.

     Les pourparlers sur cette fusion sont en cours depuis juin 1978. L’AMH vit alors des moments difficiles. Elle ne regroupe plus que sept équipes, soit moitié moins qu’à son apogée en 1974. Après 25 matchs en 1978, les Racers d’Indianapolis cessent leurs opérations et leur jeune prodige de 17 ans, Wayne Gretzky, est vendu aux Oilers d’Edmonton. Le 22 mars 1979, un second vote sur le projet de fusion se teint auprès des propriétaires de la LNH. Ceux des Canadiens et des Canucks ont changé d’idée et la fusion est acceptée.

     Quatre équipes de l’AMH vont rejoindre la LNH à un coût évalué à 6 millions de dollars chaque. Les Nordiques de Québec, les Oilers d’Edmonton, les Whalers de la Nouvelle-Angleterre (renommés Whalers de Hartford à la demande des Bruins de Boston) et les Jets de Winnipeg se joignent alors au circuit dirigé par John Ziegler. De strictes conditions sont aussi imposées aux nouvelles équipes pour le repêchage de leurs joueurs. Les anciennes équipes du circuit rival de la LNH ne gardent que deux patineurs et deux gardiens. Elles perdent aussi sans compensation leurs droits sur les joueurs appartenant déjà à une équipe de la LNH. Les quatre nouvelles équipes intègrent donc la LNH dans un contexte qui ressemble plus à une expansion qu’à une fusion.

#######