Archive pour septembre 2017 | Page d'archive mensuelle

«Le Conseil souverain.Huile sur toile de Charles Huot et al., vers 1930»Photo : Simon Villeneuve (2013)Source : Wikimedia Commons

    Le 23 septembre 1686, le Conseil souverain de la Nouvelle-France enregistre la commission de Jean Bochart de Champigny. Il devient l’intendant de la colonie et donc, le responsable envers la couronne de France de la prospérité économique, du bien-être et de la sécurité de la population. Durant 16 ans, il remplit cette fonction.

     Durant son long mandat, Champigny doit composer avec les conflits incessants avec les Cinq Nations iroquoises et les colonies anglaises.  Il réussit à mener certains réformes importantes comme celle touchant les indigents pour qui il crée le Bureau des pauvres. Ses actions visent également à limiter les abus causés par l’utilisation de l’alcool dans la traite des fourrures. Il tente aussi de stimuler l’agriculture au Canada mais rencontre un succès mitigé.

     Bochart de Champigny apporte dans ses bagages en 1686, un buste en bronze de Louis XIV. Ce buste est placé au centre de la place du marché de la Basse-Ville de Québec dès novembre 1686.  La place prend par la suite le nom de Place Royale. Cette sculpture est une copie de celle réalisée à Versailles par Gian Lorenzo Bernini dit Le Bernin. Ce buste est retiré en 1700.  Un nouveau buste de Louis XIV sera finalement installé à la Place Royale au XXᵉ siècle.

#######

 

EnregistrerEnregistrer

Abraham Lincoln,seizième président desÉtats-UnisPhoto : Alexander Gardner (1863)Source : Librairie du Congrès

     Au début de la guerre de Sécession, le premier objectif d’Abraham Lincoln est de sauver l’Union américaine. Malgré son opposition à l’esclavage, Lincoln craint que les états frontaliers ente le Nord et le sud soit le Maryland, le Delaware, le Kentucky et le Missouri rejoignent les rebelles s’il légifère sur cette question.

     Au milieu de la guerre civile, le 22 septembre 1862, Lincoln donne un avis préliminaire d’émancipation des esclaves. Il donne 100 jours aux États confédérés pour rejoindre l’Union sinon tous les esclaves habitant ces états seront déclarés libres.

     Le 1er janvier 1863, la Proclamation d’émancipation stipule que «toutes les personnes détenues comme esclaves dans les états rebelles sont désormais libres». L’appui aux Sudistes devient ainsi un appui à l’esclavage, une option impossible pour la diplomatie de la Grande-Bretagne et de la France. En jouant cette carte politique, Lincoln s’assure de la caution internationale à l’abolition de l’esclavage aux États-Unis et ouvre la voie vers un amendement constitutionnel sur la question.

#######

L’Arrivée des Filles du RoiReproduction d’une aquarelle sur crayond’Eleanor Fortescue-Brickdale (avant 1927)Source : BAC

     En 1663, la Nouvelle-France devient une province royale. Louis XIV décide de soutenir le peuplement en s’attaquant au problème démographique de la disproportion numérique entre les habitants des deux sexes dans la colonie. Le problème semble simple aux yeux du monarque : il n’y a pas assez de femmes en Nouvelle-France pour assurer son peuplement. Son ministre des finances, Jean-Baptiste Colbert, dirige alors vers Québec un mouvement d’immigration féminine. Ce sont les Filles du Roi !

     Le premier contingent arrive à Québec le 22 septembre 1663. Trente-six femmes forment le groupe. Le roi assure leur traversée à ses frais et s’engage à les vêtir. Près de 800 Filles du Roi s’établissent en Nouvelle-France en dix ans. D’origine modestes, les filles sont choisies selon des critères strictes et des certificats de bonne conduite afin de justifier les largesses royales à leur égard. Les recherches historiques montrent qu’on est loin de la mauvaise réputation que certains leur ont affublé.

     Dans un pays où il y a six fois plus d’hommes que de femmes, elles trouvent rapidement un époux intéressant. En peu de temps, elles contribuent à la hausse du taux de natalité dans la colonie. L’intendant Jean Talon appuie d’ailleurs leur présence et facilite leur venue. La Société d’histoire des Filles du Roy s’affaire maintenant à faire connaître leur histoire.

#######