Archive pour février 2017 | Page d'archive mensuelle

«Le pape Grégoire XIII»Photo anonyme d’une gravure attribuée à Eiulsius au XVIᵉ siècle (s.d.)Source : Bibliothèque de la Smithsonian Institution

     L’histoire des différents calendriers est indissociable de l’histoire humaine. La mesure du temps dans les civilisations de l’Antiquité se fait de plusieurs façons, principalement en accord avec des préoccupations culturelles. Pour les premiers chrétiens, le calcul de la date de Pâques revêt une importance particulière. L’importance du solstice dans ce calcul va entraîner les catholiques à contester le calendrier julien qui comporte une dérive séculaire par rapport à la réalité astronomique.

     Au XVIᵉ siècle, une réforme est établie dans le calcul des années bissextiles afin de rattraper 10 jours de dérive.  Le calendrier julien, adopté lors du concile de Nicée en 325, doit être modifié.  Le 24 février 1582, le pape Grégoire XIII publie la bulle Inter Gravissimas afin d’officialiser ce changement de calendrier.

     L’adoption du calendrier grégorien se fait progressivement ensuite, certains pays n’adhérant à ce changement qu’au XXe siècle. Le principe scientifique du calendrier grégorien fait consensus. Toutefois, son usage ne fait pas l’unanimité pour des motifs religieux et culturels.  Ainsi plusieurs autres calendriers restent en vigueur comme, par exemple, le calendrier hébreu, le calendrier chinois ou encore le calendrier musulman.

#######

«Claude Charron, ministre au Parti québécois» Photo : Adrien Hubert (v. 1976) Source : BANQ

     Le 23 février 1982, Claude Charron démissionne. Le député de Saint-Jacques est alors le leader parlementaire du Parti québécois et ministre d’État délégué aux Affaires parlementaires. Il conserve quelques temps son poste de député, puis quitte la politique. Il poursuit ensuite une carrière journalistique et devient une vedette de la télévision en animant l’émission d’affaires publiques Le Match de la vie de 1988 à 1998.

      Cette démission survient après que Claude Charron eut été mêlée à deux scandales consécutifs. En novembre 1981, des rumeurs circulent qu’il est impliqué dans la production de films de pornographie juvénile tournés dans l’enceinte du parlement à Québec. Charron utilise alors une question de privilège à l’Assemblée nationale du Québec pour démentir ces rumeurs mais doit dévoiler publiquement son homosexualité. Après enquête, en décembre 1981, il est blanchi de tout lien avec cette affaire. Cependant, il présente sa démission au premier ministre René Lévesque qui la refuse. Frustré de la politique, le 30 janvier 1982, Charron se fait surprendre à tenter de voler un veston de cuir au magasin Eaton de Montréal.  Pris sur le fait, des accusations criminelles sont déposées contre lui et il décide démissionner à nouveau.

     Interviewé quelques années plus tard, Charron relate sa démission : «Lorsque je suis rentré dans le bureau de René Lévesque pour lui donner ma démission, en pleurant – le poids de la bêtise m’écrasait -, je croyais que j’allais vivre une période marquée au fer rouge pendant laquelle les gens se moqueraient de moi, me ridiculiseraient, riraient de moi. Quelques imbéciles en ont profité pour le faire puisque j’étais à terre». Contre le conseil de son avocat qui veut plaider le stress et le désarroi pour l’innocenter du geste, il plaide coupable en cour municipale : «…je voulais plaider coupable car je l’avais bien volé, ce coat…Mais de cela je m’en foutais, je savais que je ne voulais plus revenir en politique».

#######

«Bible de Gutenberg de la Librairie du Congrès»Photo : Mark Pellegrini (2002)Source : Wikimedia Commons

     Après plusieurs années de recherche, l’allemand Johannes Gutenberg réussit à mettre un point au système qui permet l’impression en série. Le 23 février 1455, Gutenberg réalise la première impression en série d’Europe avec des caractère mobiles de métal. Il imprime la Bible de Gutenberg.

Gutenberg par David d’AngersPhoto de Jean-Pierre Dalbéradu du modèle en plâtre original réalisé pour le bronze installé à la place Gutenberg à Strasbourg (2014)Source : Wikimedia Commons

     Gutenberg est associé avec Johann Fust et Pierre Schoeffer dans cette entreprise. Sa Bible est imprimée in-folio en deux volumes de 324 et 319 feuillets. Elle reproduit le texte de la Vulgate de saint Jérome : l’Ancien Testament dans le premier volume et le Nouveau Testament dans le second.  Certains exemplaires sont sur du papier et d’autres sur du vélin.

PrintMus_038Photo par vlasta2 de Peter Small utilisant une réplique de la presse de Gutenberg au International Printing Museum (2009)Source : Wikimedia Commons

     La Bible de Gutenberg est composée en 42 lignes. Le procédé d’impression par caractères mobiles se répand alors en Europe. Quarante-neuf bibles imprimées par Gutenberg sont conservées aujourd’hui alors qu’elle fut imprimée à environ 180 copies. Gutenberg est, à ce titre, le père de l’imprimerie.

#######