Archive pour novembre 2016 | Page d'archive mensuelle

«Le maréchal Foch et les amiraux Hope et Wemyss après la signature de l’Armistice»Photo anonyme (1918)Source : Wikimedia Commons

     Les Alliés donnent l’assaut final de la Grande Guerre lors de l’automne 1918. Cette offensive permet de libérer les territoires perdus à l’ennemi depuis le début du conflit. L’Autriche-Hongrie cesse finalement le combat le 4 novembre. Le haut commandement allemand n’a d’autre choix que de demander l’armistice. Les négociations sont entamées au début du mois de novembre 1918. Les clauses de l’armistice sont présentées aux Allemands le 8 novembre et ceux-ci ont jusqu’au 11 novembre à midi pour les accepter.

     Le 11 novembre 1918, vers 5h20 du matin, l’Armistice est signée entre l’Allemagne et les puissances alliées et associées. Le cessez-le-feu s’applique sur le front à 11h ce matin-là. La défaite allemande est totale. Les conditions des Alliés sont toutes acceptées même si les Allemands usent de moyens dilatoires pour en retarder certaines applications.

     Dès l’année suivante, l’événement est commémoré en Grande-Bretagne. Depuis, le 11 novembre est devenu le Jour du Souvenir. La mémoire de l’Armistice de 1918 y est commémorée mais aussi celle de tous les soldats ayant sacrifié leur vie en combattant pour défendre leur pays. Le poème In Flanders Fields, écrit par le médecin militaire canadien John McCrae en 1915, est vite associé aux célébrations. La popularité de ce texte mythique explique le port du coquelicot comme symbole du Jour du Souvenir.

#######

«Samuel Nicholas, premier commandant du Corps des Marines des États-Unis»Photo anonyme d’une peinture (s.d.)Source : USMC (2005)

     Durant la guerre d’Indépendance, les Américains décident de mettre sur pied une flotte de guerre afin de rivaliser avec les Britanniques. C’est le Comité pour la sécurité du Second congrès continental qui organise la constitution de deux  bataillons de Marines.  Le recrutement est basé sur l’aptitude des candidats à naviguer et à servir durant tout le conflit avec la Grande-Bretagne.

     La résolution créant les Marines est adoptée le 10 novembre 1775.  Elle prévoit la nomination d’un colonel, de deux lieutenants-colonels, de deux majors et de tous les officiers nécessaires pour la constitution de deux bataillons. Les recrues ne doivent pas être nommées d’office mais bien en fonction de leur qualité personnelle. Les Marines serviront jusqu’à fin de la guerre d’Indépendance.  La marine continentale est alors démobilisée.

     Leur utilité a fait ses preuves. Le 11 juillet 1798, le Corps des Marines est constitué à nouveau, cette fois en permanence.  La devise de ces troupes de l’armée américaine est Semper Fidelis, le latin de Toujours fidèle.

#######

«Des habitants de la RDA passent en RFA en novembre 1989»Photo anonyme (s.d.)Source : www.murdeberlin.fr

     La chute du Mur de Berlin a pris le monde par surprise. La République démocratique allemande ne tolérait pas la contestation politique du régime au pouvoir. Le bouleversement des structures vient de l’extérieur: la «Glasnot» pratiquée par Mikhaïl Gorbatchev en Union soviétique mène à l’effritement du bloc communiste. Un fossé se creuse entre la RDA et son voisin soviétique. Dès l’été 1989, la Hongrie ouvre sa frontière avec l’Autriche. Plusieurs Allemands de l’Est en profitent pour passer à l’ouest.

     Le 9 novembre 1989, peu avant 19h, le secrétaire du comité central Günter Schabowski annonce en fin de conférence de presse une nouvelle règlementation pour les sorties du territoire de RDA. La pression populaire a raison des résistance du régime communiste de RDA. Des dizaines de milliers de personnes se présentent aux postes-frontières de Berlin. L’affluence est telle que les responsables doivent lever les barrières et cesser les contrôles. En fin de soirée, le Mur de Berlin «tombe» !

     La possibilité de réunir les deux Allemagnes devient une réalité. Le 28 novembre suivant, le chancelier Helmut Kohl propose un plan pour aboutir à cette fin. La chute du Mur de Berlin est un point tournant de l’histoire européenne. C’est le symbole concret de la fin des régimes socialistes de l’Europe de l’Est.

#######