Archive pour octobre 2016 | Page d'archive mensuelle

Walt Disney devant le studio Disney Brothers vers 1924Source : Place Disney (2012)

     Au début des années 1920, Walt Disney débute lentement sa carrière cinématographique au Kansas en travaillant sur des animations publicitaires. Petit train va loin pour celui qui deviendra un producteur, un réalisateur, un scénariste, un doubleur et un créateur de dessins animés. Il est également connu comme conteur d’histoires et vedette de la télévision.

     En 1922, Walt Disney lance Laugh-O-Gram Inc. mais la firme fait faillite en juillet 1923. Son frère Roy l’invite alors à le rejoindre à Hollywood. Walt Disney quitte Kansas City avec 40$ en poche pour partir une affaire de films d’animation avec son frère. Le studio Disney Brothers débute modestement dans le garage de leur oncle. Le 16 octobre, Disney signe un premier contrat avec Margaret J. Winkler pour la réalisation d’une douzaine de film de la série «Alice Comedies». C’est le début de l’aventure.

     La compagnie se développe rapidement. Quatre mois plus tard, les frères Disney déménage leur studio dans un local voisin. Bien que locataires, ils se payent une première affiche au nom de Disney Bros Studio.  En 1925, Walt achète un plus grand terrain sur l’avenue Hyperion et y fait construire de nouvelles installations. L’année suivante, la compagnie prend le nom de The Walt Disney Company.

#######

«Charles de Bourbon, comte de Soissons»Reproduction d’une gravure sur cuivre deDominicus Custos (1600-1602)Source : Wikimedia Commons

     Après l’assassinat d’Henri IV en 1610, son cousin Charles de Bourbon, comte de Soissons, continue d’être un personnage important à la cour de France. Même s’il s’oppose à certaines politiques de la régente Marie de Médicis, il reste dans les bonnes grâces de Louis XIII qui le désigne comme son lieutenant-général en Nouvelle-France le 8 octobre 1612.

     Dès le 15 octobre 1612, le comte de Soissons commissionne Samuel de Champlain comme commandant de la Nouvelle-France. Le sieur de Champlain est chargé du fort de Québec avec pouvoir d’en bâtir d’autres au besoin. Il doit soumettre le pays au roi de France et faire la promotion de la religion catholique.

     Investi des pleins pouvoirs sur la colonie naissante, Champlain doit aussi rechercher un chemin vers la Chine et les Indes orientales. Il s’acquitte de cette mission dès 1613, à son retour à Québec, d’où il part explorer la rivière des Outaouais.

#######

«Gilles Grégoire, chef du RN, et René Lévesque, leader du MSA»Photo anonyme (1968)Source : Le Soleil, 15 octobre 1968

      Le 14 octobre 1967, René Lévesque et ses partisans quittent le Parti libéral du Québec après le refus de ce parti d’entériner le projet de faire du Québec un état souverain associé au reste du Canada. Avec 400 militants, il fonde le Mouvement souveraineté-association le 19 novembre 1967. Lévesque publie ensuite, en janvier 1968, Option Québec. Pour un Québec souverain dans une nouvelle union canadienne. Le MSA fait la promotion de la souveraineté comme le moyen d’assurer le développement d’une société plus juste et plus égalitaire.

     En août 1968, René Lévesque et Gilles Grégoire s’entendent pour fusionner le MSA et le Ralliement national. Du 11 au 14 octobre 1968, 957 délégués de partout au Québec se réunissent à l’Université Laval et au Petit Colisée de Québec. À l’issu du congrès, le Parti Québécois est fondé et René Lévesque en devient le président.

     Dans son premier discours comme président, Lévesque insiste sur le nouveau nom du parti. Il déclare que c’est un beau nom, mais un nom chargé de «l’écrasante responsabilité additionnelle qu’il nous impose», un nom qu’il faudra porter avec dignité et travailler à mériter. Il faut savoir que ce nom a fait l’objet d’un vote lors du congrès. Au second tour de scrutin, c’est à la majorité de 285 voix que le nom Parti Québécois est retenu. René Lévesque et 140 autres militants avait voté en faveur de Parti souverainiste du Québec tandis que 44 votes étaient inscrits en faveur de Parti Souveraineté-Association.

#######