20 octobre 1671

Jean Talon ordonne aux célibataires de se marier !

Jean Talon Huile sur toile attribuée au frère Luc (1671)

«Portrait de Jean Talon»
Photo anonyme d’une huile sur toile de 1671 attribuée au frère Luc et conservée au monastère des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec (s.d.)
Source : André Vachon, Victorin Chabot et André Desrosiers, Rêves d’empire. Le Canada avant 1770 (1982)

     En 1670, Jean Talon est de retour en Nouvelle-France. Il est mandaté par le ministre français Jean-Baptiste Colbert pour peupler la colonie. Plusieurs mesures sont mises sur pied par le célèbre intendant. Il favorise l’immigration et facilite le recrutement d’engagés. Il incite aussi plusieurs soldats du régiment de Carignan à «s’habituer» au pays.

     Engagés, soldats et colons doivent fonder des foyers. L’objectif est d’encourager la nuptialité et la natalité. Les parents des jeunes gens demeurant célibataires sont convoqués par l’intendant pour s’expliquer. Talon va encore plus loin pour forcer la formation de couples : le 20 octobre 1671, il émet une ordonnance «pour forcer les célibataires à épouser les filles arrivant de France, sous peine d’être privés des privilèges de pêche, chasse et traite des fourrures».

     Durant cette période, une importante immigration féminine est dirigée vers la colonie.  Ce sont les Filles du Roi.  À une époque où le voyage vers la Nouvelle-France attire peu de femmes, Colbert met sur pied un système de recrutement pour aider au peuplement.  Près d’un millier de femmes, souvent orphelines ou très jeunes, est embauché pour faire la traversée et oeuvrer comme pionnières de la colonie naissante.

#######