2 octobre 1535

Jacques Cartier débarque à Hochelaga

La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia Dessin de Giacomo Gastaldi Source : Giovanni Battista Ramusio (1565)

La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia
Reproduction d’un dessin de Giacomo Gastaldi
Source : Giovanni Battista Ramusio (1565)

     En 1535, Jacques Cartier explore le fleuve Saint-Laurent. Il a un mandat du roi François 1ᵉᴿ de trouver une voie d’eau menant aux richesses du Cathay. Il emprunte alors «le chemin et commancement du grand fleuve de Hochelaga et chemin du Canada». Après avoir festoyé à Stadaconné au début de septembre, il continue de remonter le fleuve à bord de l’Émérillon à partir du 19 septembre. Rendu au lac Saint-Pierre qu’il nomme lac Angoulême, il laisse son navire à l’ancre et poursuit sa route en barques vers l’amont du fleuve.

     Le 2 octobre 1535, Cartier et ses trente-deux mariniers arrivent en vue de l’île de Montréal. Ce sont probablement les premiers Européens à pénétrer aussi profondément à l’intérieur de la vallée du Saint-Laurent. Les habitants d’Hochelaga les accueillent en grand nombre. Des galettes de maïs sont lancées dans les embarcations françaises. Cartier et ses hommes débarquent sur l’île et distribuent des breloques aux Hochelagiens. Ils passent ensuite la nuit dans leurs barques.

     Le lendemain, Cartier visite la ville fortifiée d’Hochelaga habitée par plus de deux milles personnes. Inquiet pour ses navires, il repart immédiatement vers Stadaconné. Les interprétations de ces événements sont multiples.  Pour certains, Cartier remonte le fleuve et trouve Hochelaga au sud du mont Royal.  Pour d’autres, il remonte la rivière des Prairies et arrive plutôt au nord.  Le type de relations qu’il établit avec les Amérindiens est également sujet de controverses, l’analyse les décrivant comme allant de l’amitié à la méfiance en passant par l’agressivité.

#######