2 juin 1977

Le salaire minimum passe à 3,15 $ au Québec

René Lévesque

Photo : Yousuf Karsh (1978)

Source : Bibliothèque et Archives Canada

     Le 2 juin 1977, René Lévesque convoque une importante conférence de presse. Le premier ministre du Québec informe les journalistes du travail réalisé la veille lors du Conseil des ministres. Il précise rapidement qu’une annonce sera faite dans la journée : « M. Couture aura des détails à vous donner sur la nouvelle hausse semestrielle, qui est conforme à la tradition, du salaire minimum à compter du 1er juillet ». En effet, Jacques Couture, jésuite, est le ministre du Travail, de la Main d’œuvre et de l’Immigration. Annoncer la hausse du salaire minimum est donc une de ses prérogatives.

     Depuis 1940, la Loi du salaire minimum permet au gouvernement du Québec de fixer le taux horaire du salaire minimum. Cette loi « s’applique à tous les salariés du Québec qui travaillent chez l’employeur et ses dispositions sont d’ordre public ». Les salariés du secteur agricole, les domestiques et les salariés régis par décret sont exclus de ces dispositions légales. En vertu de cette loi, Jacques Couture annonce le 2 juin 1977 que le salaire minimum au Québec passe à 3,15 $ l’heure. Le Québec détient alors le salaire minimum le plus élevé en Amérique du Nord.

     Cette augmentation place les salariés québécois rémunérés au salaire minimum avec le meilleur revenu disponible de la période allant de 1965 à 2005, en dollars constants. C’est aussi le moment où le revenu disponible après impôt est le plus élevé pour ceux qui gagnent le salaire minimum. Par exemple, en dollars constants de 2003, un employé au salaire minimum a une rémunération hebdomadaire de 716,49 $ en 1977 contre 656,46 $ en 2003.

Par François Droüin; version révisée le 28 mai 2018.

#######