3 mai 1971

Manifestation contre la guerre du Viêt Nam à Washington

 

Affiche de propagande du MayDay Tribe (1971) Source : libcom.org

Affiche de propagande du
May Day Tribe (1971)
Source : libcom.org

     Les années 1960 voient naître aux États-Unis une génération qui dit non à la violence et à l’insensibilité de la société de consommation. Le mouvement hippie fait la promotion de la contre-culture. Cette minorité affiche un mode de vie ouvertement différent, dénonce la politique militaire américaine et scande : «Make love not war».

     La guerre du Viêt Nam est alors ouvertement contestée. En 1971, les revendications pour la paix atteignent un nouveau sommet. Les militants du May Day Tribe organisent une manifestation à Washington pour protester contre la guerre. L’objectif est de créer un vaste mouvement pacifique de résistance civile; leur slogan : «Si le gouvernement ne veut pas arrêter la guerre, nous arrêterons le gouvernement».

      Du 1ᵉʳ au 3 mai 1971, plus de 500 000 personnes se retrouvent dans la capitale américaine afin de contester la participation à la guerre du Viêt Nam. Cette manifestation spectaculaire ne réussit toutefois pas à faire fermer le gouvernement fédéral. Plus de 13 000 personnes sont même arrêtées dans des conditions controversées. Le mouvement s’attire cependant la sympathie de l’opinion publique et sert de symbole pour les mouvements d’opposition à la guerre.

#######