13 février 1914

Fondation de l’ASCAP

 

Dinner Given by The American Society of Composers, Authors, and Publishers in Honor of its President and Counsel Mr. George Maxwell and Mr. Nathan Burkan, Lüchows

Dinner Given by The American Society of Composers, Authors, and Publishers in Honor of its President and Counsel
Mr. George Maxwell and Mr. Nathan Burkan, Lüchows

Photo anonyme (1914)
Source : Librairie du Congrès

         C’est le 13 février 1914 qu’un groupe influent de musiciens et de créateurs de musique fonde l’American Society of Composers, Authors and Publishers mieux connue comme l’ASCAP.  L’événement survient à l’Hôtel Claridge à New York.  Le premier président de l’ASCAP est l’éditeur George Maxwell.  Cette organisation se spécialise immédiatement dans la gestion des droits d’auteurs des compositeurs, des auteurs et des éditeurs de musique.

     Dès 1917, l’ASCAP obtient un  jugement de la Cour suprême des États-Unis sur la pertinence de leur revendication.  Dans la cause Herbert vs Shanley Co., la question est de savoir si les prestations publiques de musique sont libres de droits ou si elles doivent être faites en dédommageant et en respectant les auteurs.  Le juge Oliver Wendell Holmes déclare alors «If music did not pay, it would be given up.  Whether it pays or not, the purpose of employing it is profit and that is enough».

     L’histoire veut que Victor Herbert devient conscient de la nécessité de défendre les droits des créateurs de musique alors qu’il était dans un hôtel et qu’il entendit une de ses compositions jouée par quelqu’un d’autre. Il savait qu’il n’avait pas été payé pour cette prestation et il trouva injuste qu’on utilise son oeuvre sans son consentement. Dès 1909, Herbert témoigne devant le Congrès américain sur la question des droits d’auteur. Après la fondation de l’ASCAP, il en devient le vice-président et le directeur jusqu’à son décès en 1924.

#######