12 mars 1670

François de Laval amène la première relique de sainte Anne à Sainte-Anne-de-Beaupré

«Les reliques de sainte Anne au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré»
Photo : Rabbitwmn (2009)
Source : www.fotothing.com

     C’est au XVIIᵉ siècle que le chapitre de Carcassonne en France offre à Mᵍʳ François de Laval une relique de sainte Anne. Celle-ci aurait été amenée en Nouvelle-France par le père Henri Nouvel. Le 12 mars 1670, Mᵍʳ François de Laval amène cette première relique, une partie d’os d’un doigt de la grand-mère du Jésus Christ, au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, près de Québec. Les pèlerinages vers ce lieu sont alors en pleine expansion.

     D’autres reliques de sainte Anne se trouvent également au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré. Le 26 juillet 1892, Mᵍʳ Joseph-Calixte Canac-Marquis y apporte un fragment de quatre pouces de l’avant-bras de sainte Anne. Cette relique est un don du pape Léon XIII et provient de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome. Une autre grande relique provenant aussi de l’avant-bras de sainte Anne s’ajoute aux deux autres le 3 juillet 1960. Provenant également de Saint-Paul-hors-les-Murs, cette dernière relique est un don du pape Jean XXIII.

     Cette présence de reliques de la mère de la Vierge Marie au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré s’inscrit dans le culte de sainte Anne à travers le monde.  Cette dévotion commence en Orient avec la diffusion du Protoévangile de Jacques au IIᵉ siècle. Elle se répand ensuite en Occident durant le Moyen Âge, à la faveur des croisades et du développement du christianisme. Importée de France, ce culte apparaît en Amérique du Nord à Sainte-Anne-de-Beaupré à l’époque de François de Laval et se répand par après un peu partout sur le continent.

#######