12 juillet 1944

Le général Charles de Gaulle visite le Québec

«Le maire Lucien Borne, le général de Gaulle et le docteur André Simard à la sortie de l’hôtel de ville de Québec»

Photo anonyme (1944)

Source : Archives de Marthe Simard


     Après le débarquement de Normandie en juin 1944 et son retour sur le territoire français, le général Charles de Gaulle visite les États-Unis et le Canada. Il se rend d’abord à la Maison Blanche en juillet avant de faire une tournée éclair à Ottawa, Québec et Montréal. Le 11 juillet 1944, il est reçu par le gouvernement canadien et séjourne un soir à Ottawa. Le lendemain, il quitte tôt le matin en avion pour Québec où il est accueilli sous la pluie par le maire Lucien Borne et le docteur André Simard, président du comité France libre de Québec. Les Québécois accueillent avec enthousiasme le chef du gouvernement provisoire de la République française. Seule ombre au tableau, le cardinal Jean-Marie Villeneuve brille par son absence, probablement pour ménager la susceptibilité du clergé canadien qui a appuyé le gouvernement de Vichy.

     Rapidement, de Gaulle reprend l’avion vers Montréal. Le maire Adhémar Rayneault le reçoit immédiatement et des aviateurs lui rendent un hommage militaire. Le général se rend au parc La Fontaine et en profite pour déposer une couronne de fleurs au pied d’un cénotaphe érigé en mémoire des soldats français morts lors de la Première Guerre mondiale. Plusieurs dignitaires sont ensuite réunis pour une réception en son honneur tenue à l’hôtel Windsor.  À cette occasion, de Gaulle rencontre le premier ministre du Québec, Adélard Godbout.

     Le général de Gaulle quitte promptement Montréal en avion, en direction d’Alger. Il a passé une demi journée au Québec. Il en garde un souvenir émouvant : « Le 12 juillet, je gagne Montréal qui fait la démonstration du plus émouvant enthousiasme. Après réception à l’Hôtel de Ville et salut aux deux monuments consacrés respectivement aux morts canadiens et français, je m’adresse à une foule énorme, rassemblée sur le square Dominion et dans les avenues avoisinantes. Le maire, Adhémar Raynault, crie à ses concitoyens : «Montrez au général de Gaulle que Montréal est la deuxième ville française du monde! ». Rien ne peut donner une idée du tonnerre des vivats qui, de tous ces cœurs, montent de toutes ces bouches».

Par François Droüin; version révisée le 11 juillet 2018.

#######