12 avril 1917

Prise de la crête de Vimy

The Taking of Vimy Ridge, Easter Monday 1917 Peinture de Richard Jack (ca1919)

The Taking of Vimy Ridge, Easter Monday 1917
Photo anonyme d’une peinture de Richard Jack,  vers 1919 (s.d.)
Source : Musée canadien de la guerre

     La bataille de la crête de Vimy débute le 9 avril 1917. Une première vague de 20 000 soldats canadiens, lourdement équipés, avance vers les lignes ennemis. Ils sont précédés par des tirs intensifs d’artillerie. L’assaut sur les positions allemandes se fait sans relâche. Rapidement, les Canadiens capturent une majeure partie de la crête. La «Côte 145», le point le plus élevé de la crête, est prise le lendemain. Le 12 avril 1917, le «Bourgeon», le dernier poste de défense situé au sommet de la crête tombe. Les Allemands doivent battre en retraite.

     La victoire est éclatante mais les pertes sont lourdes. Plus de 10 500 hommes sont morts ou blessés du côté canadien. Toutefois c’est peu, si on compte les 150 000 combattants alliés français et anglais qui tombèrent au combat à Vimy dans les mois précédents. Un véritable cimetière ! Par ce fait d’armes sans précédent, les troupes canadiennes gagnent la réputation d’être redoutables et efficaces. Bien plus, la victoire de Vimy fait sortir le Canada de l’ombre de la Grande-Bretagne.

     En avril 1917, la crête de Vimy est un endroit fortement défendu en raison de son importance sur le plan stratégique. Pour la première fois, quatre divisions canadiennes sont réunies en un seul groupe de bataille. Ils sont dirigés par le britannique Julian Bing, avec l’aide du général ontarien, Arthur Currie. Cette responsabilité canadienne dans l’ensemble de la prise de la crête de Vimy devient ensuite un événement clé du développement de l’identité du Canada comme nation indépendante de l’Angleterre et figure comme prélude au Statut de Wesminster. Symbole du sacrifice humain nécessaire pour arriver à la victoire lors de la Première Guerre mondiale, le Mémorial de Vimy au nord d’Arras en France est le plus grand monument commémoratif canadien outre-mer.

Croix de Vimy, Citadelle de Québec
Photo : Vimy (2007)
Source : Wikimedia Commons

     Ce Mémorial est inauguré en 1936. Après la bataille, une croix en bois est érigée sur le site des combats en souvenir des 3 598 soldats canadiens morts durant l’assaut de la crête de Vimy. Elle commémore aussi le souvenir de tous les autres soldats canadiens morts lors de la Grande Guerre. En 1923, elle est confiée au Royal 22ᵉ Régiment qui l’installe à la Citadelle de Québec, dans la ville où ce régiment a droit de cité.  La Croix de Vimy est située à l’intérieur des fortifications de Québec et les soldats en uniforme se doivent de la saluer à chaque fois qu’ils passent devant elle.

#######