11 novembre 1918

Signature de l’Armistice

Le maréchal Foch et les amiraux Hope et Wemyss après la signature de l'Armistice Photo anonyme (1918)

«Le maréchal Foch et les amiraux Hope et Wemyss après la signature de l’Armistice»

Photo anonyme (1918)

Source : Wikimedia Commons

     Les Alliés donnent l’assaut final de la Grande Guerre lors de l’automne 1918. Cette offensive permet de libérer les territoires perdus à l’ennemi depuis le début du conflit. L’Autriche-Hongrie cesse finalement le combat le 4 novembre. Le haut commandement allemand n’a d’autre choix que de demander l’armistice. Les négociations sont entamées au début du mois de novembre 1918. Les clauses de l’armistice sont présentées aux Allemands le 8 novembre et ceux-ci ont jusqu’au 11 novembre à midi pour les accepter.

     Le 11 novembre 1918, vers 5 h 20 du matin, l’Armistice est signée entre l’Allemagne et les puissances alliées et associées. Le cessez-le-feu s’applique sur le front à 11 h ce matin-là. La défaite allemande est totale. Les conditions des Alliés sont toutes acceptées même si les Allemands usent de moyens dilatoires pour en retarder certaines applications.

     Dès l’année suivante, l’événement est commémoré en Grande-Bretagne. Depuis, le 11 novembre est devenu le Jour du Souvenir. La mémoire de l’Armistice de 1918 y est commémorée mais aussi celle de tous les soldats ayant sacrifié leur vie en combattant pour défendre leur pays. Le poème In Flanders Fields, écrit par le médecin militaire canadien John McCrae en 1915, est vite associé aux célébrations. La popularité de ce texte mythique explique le port du coquelicot comme symbole du Jour du Souvenir.

#######