11 mars 1818

Publication de Frankenstein

Page titre de la première édition de Frankenstein Londres, Lackington, Hughes, Harding, Mavor & Jones, 1818

Page titre de la première édition de Frankenstein
Londres : Lackington, Hughes, Harding, Mavor & Jones, 1818

     Mary Wollstonecraft Godwin passe l’été 1816 avec son amant, le poète Percy Shelley, à Cologny, sur le bord du lac Léman près de Genève. Elle a 18 ans. Ils fréquentent l’écrivain romantique George Gordon Byron, mieux connu comme Lord Byron. Byron est en couple avec la demi-soeur de Mary, Claire Clairmont. Le temps estival est pluvieux et inclément. Byron suggère alors à chacun d’écrire une histoire gothique de fantômes. Mary, d’abord réticente, laisse aller sa plume. Elle termine le roman en 1817. Frankenstein ; or, the Modern Prometheus est publié à titre anonyme le 11 mars 1818 par un éditeur de Shelley dont Mary est devenue l’épouse légitime en décembre 1816.

Frontispiece_to_Frankenstein_1831

«Frontispice de la seconde édition de Frankenstein»
Photo anonyme d’une gravure sur métal de Theodore Von Holst publiée dans Mary Shelley, Frankenstein : Londres, Colborn & Bentley, 1831.
Source : Wikimedia Commons

     Frankenstein est un texte puisant son inspiration dans les nouvelles gothiques et dans la littérature romantique. Certains y voient l’origine de la science-fiction. Le récit de Mary Shelley est articulé autour de Victor Frankenstein, un scientifique qui donne la vie à un être créé à partir de corps démembrés. Intelligente et douce, la créature est dotée d’un physique hideux. Rejetée par son créateur, la créature devient ensuite de plus en plus brutale à force d’errer à la recherche d’une compagne.

Frankenstein's_monster_(Boris_Karloff)

«Boris Karloff personnifiant le monstre de Frankenstein»
Photo promotionnelle anonyme du film
The Bride of Frankenstein (1935)
Source : Universal Studios

    Mary Shelley perfectionne son texte avec l’aide de son mari. Elle en livre une version révisée en 1831. Dès sa publication, Frankenstein est bien accueilli par la critique. Le texte devient un classique de la littérature d’horreur au XIXᵉ et au XXᵉ siècle. Frankenstein sert ensuite d’inspiration à plusieurs pièces de théâtre et à plusieurs films très populaires.

#######