11 août 1607

Fin de la colonie de Port-Royal

«Carte de la baie de Port Royal»
Reproduction d’une carte de 1613 de Samuel de Champlain (s.d.)
Source : Wikimedia Commons

 

     L’installation des premiers colons en Acadie est difficile. Les rigueurs de l’hiver déciment la population en 1604 ce qui force les premiers pionniers à partir de l’île Sainte-Croix pour aller s’établir à Port-Royal. Le premier gouverneur de la colonie, Pierre du Gua de Monts, quitte l’établissement dès septembre 1605. Il laisse Port-Royal sous la direction de François Gravé du Pont et promet d’expédier des renforts dès son arrivée en France. À l’été 1606, Gravé du Pont décide de plier bagage mais se ravise lorsque les secours arrivent. Parmi eux, on retrouve Louis Hébert et Marc Lescarbot.

     La direction de la colonie revient alors au lieutenant-gouverneur Jean de Biencourt de Poutrincourt et de Saint-Just. Les habitants de Port-Royal s’ajustent au climat et font des explorations en bateau, plusieurs avec Samuel de Champlain à bord. L’hiver 1606-1607 se passe joyeusement et avec bonne chère grâce à l’Ordre de Bon temps. Au printemps, cependant, une lettre de de Monts arrive à Port-Royal et ordre est donné à Poutrincourt de ramener la colonie en France. Le 11 août 1607, les Français abandonne Port-Royal.

Une belle habitation est laissée à Membertou, chef de la nation mik’maw.  Celui-ci avait aidé les premiers Acadiens en leur fournissant de la viande en hiver ; ce qui avait permis de réduire les décès causés par le scorbut. Membertou s’occupe bien des installations. En 1610, Poutrincourt est de retour à Port-Royal pour une nouvelle tentative de colonisation. Des missionnaires jésuites l’accompagnent. Toutefois, la guerre met fin à cette nouvelle occupation de Port-Royal et, en 1613, les bâtiments sont détruits par les Anglais.

#######